Burkina Faso : pénuries alimentaires – Croix-Rouge française

Ceci est la conséquence directe des montages de spéculations qui font monter artificiellement les cours des produits et denrées alimentaires pour s’en mettre plein les poches, ces manipulations et spéculations frauduleuses sont menées chaque jour par les banques suivantes : Goldman Sachs, JP Morgan Chase, Merrill Lynch, UBS, Deutsche Bank, BNP Paribas et d’autres banques qui représentent les intérêts de l’Oligarchie Financière Mondialiste, mais les Merdias feront tout pour que vous ne le sachiez jamais …. !!!

**********************************************************************************************************************************************************

Burkina Faso : pénuries alimentaires

Situation critique pour des familles affectées par les pénuries alimentaires.Sanna Negus, Croix-Rouge finlandaise

Dans le nord du Burkina Faso, des femmes s’assemblent avec leurs enfants au milieu d’une plaine sablonneuse et forment la queue pour une distribution de nourriture. Lorsqu’ils arrivent en tête de file, les enfants reçoivent une portion de porridge. Ce mets peu coûteux est souvent tout ce qui sépare ces familles de la malnutrition chronique.

Au début de 2012, la crise alimentaire dans le Sahel – une région qui s’étend à travers le nord de l’Afrique entre l’Océan Atlantique et la Mer Rouge – a frappé des populations affichant déjà

silent-burkina-large

des taux élevés de malnutrition. Les dernières récoltes avaient été médiocres à cause du manque de pluie – et c’était la troisième fois en dix ans que cela se produisait. Avec la pauvreté, la hausse des prix des denrées de base et l’instabilité politique, de nombreuses communautés se sont trouvées dans l’incapacité de surmonter cette crise.

En avril, plus de 18 millions de personnes étaient selon les Nations unies confrontées à l’insécurité alimentaire, en particulier au Sénégal, au Burkina Faso, au Mali, en Mauritanie, en Gambie, au Niger et au Tchad.

Marie-Christine Cormier, déléguée de la Croix-Rouge de Belgique au Burkina Faso, souligne le lien étroit qui unit insécurité alimentaire et malnutrition. «Les familles vulnérables qui ne peuvent pas acheter de nourriture ou qui font de mauvaises récoltes n’arrivent pas à s’alimenter correctement», explique-t-elle. «Dans de telles conditions, les enfants de moins de cinq ans risquent fort de souffrir de malnutrition.»

Minadawo Darawos était désespérée. Son bébé ne cessait de pleurer – de faim, pensait-elle; il était constamment malade et souffrait manifestement.

burkina-large

«J’ai amené mon enfant au centre où on m’a dit qu’il souffrait de malnutrition», raconte-t-elle. « J’étais vraiment désespérée quand mon bébé est tombé malade. Mais, dès qu’elle a reçu des soins, j’ai su qu’elle survivrait.»

Afin de décharger les dispensaires de santé, la Croix-Rouge Burkina Be a mis en place des comités communautaires qui effectuent des diagnostics nutritionnels et conseillent les mères sur la meilleure façon d’utiliser les ressources disponibles. Ces centres assurent aussi le suivi des cas de malnutrition confirmés.

Wodrawo Sanata, mère de neuf enfants, explique que les conseils et le soutien reçus au centre communautaire ont changé beaucoup de choses pour sa famille. «Avant, déclare-t-elle, nous

silent-burkina-large2

arrivions à nous nourrir convenablement, mais, avec la crise alimentaire actuelle, c’est devenu très difficile de subvenir aux besoins d’une famille nombreuse. Heureusement, grâce à l’éducation nutritionnelle, j’arrive encore à m’en sortir. A présent, je sais comment il faut nourrir la petite. Mes autres enfants sont plus résistants.»

D’après l’indice du développement humain des Nations unies, le Burkina Faso est un des dix pays les plus pauvres de la planète. L’espérance de vie n’y dépasse pas 52 ans, près d’un tiers des enfants de moins de cinq ans souffre de malnutrition chronique et un dixième de malnutrition aiguë.

burkina-large2

Avec l’appui du département de l’aide humanitaire et de la protection civile (ECHO) de la Commission européenne, la Croix-Rouge de Belgique travaille depuis 2007 au côté de la Croix-Rouge Burkina Be afin d’assister près de 62 000 personnes affectées par cette crise récurrente. Le programme a permis d’aider les habitants de 210 villages isolés dans les neuf provinces les plus durement touchées. Au sein de ces communautés, 25% des enfants et 30% des femmes enceintes souffraient de malnutrition aiguë.

Au cours des dernières années, les taux de malnutrition parmi les enfants et les femmes enceintes et allaitantes bénéficiant du projet a baissé de manière spectaculaire. Afin de garantir la durabilité de l’initiative, plus de 1200 volontaires communautaires ont été formés pour reprendre le flambeau de la lutte contre cette catastrophe silencieuse.

Sanna Negus
Source : http://www.croix-rouge.fr/Actualite/Catastrophes-silencieuses/Burkina-Faso-penuries-alimentaires-1566
famine
food-bubble-350

Adieu la souveraineté nationale, plus la peine d’aller voter, quels que soient les élus ils ne pourront faire que ce que leur autorisera la commission européenne. Le nouvel ordre mondial s’installe enfin … !!!

Que la bête meure – Egalite et Réconciliation

 

L’histoire du Sniper Américain qui a été tué par un Marines récemment, tout ce que je peut dire c’est : « Karma is a BITCH » à lire …!!!

 

Chris Kyle : vie et mort d’un tueur d’élite

JPEG - 8.5 ko
Chris Kyle, petit cowboy

Carnage en Irak

Le 20 mars 2003, la coalition menée par les États-Unis déclenche l’invasion de l’Irak. C’est à Nassiriya, ville chiite du sud du pays, que Chris Kyle va faire sa première victime. Posté sur un immeuble des faubourgs de la ville, il est chargé de couvrir la progression d’un groupe d’éclaireurs d’une unité de Marines. Une femme et son enfant, sort de chez elle et se dirige vers eux. Il raconte dans son livre American Sniper :

« La mère prend quelque chose dans ses vêtements, tire dessus d’un coup sec puis confie l’objet à son enfant qu’elle pousse en direction des Marines. Elle a dégoupillé une grenade. Je presse mon doigt sur la détente. Je touche l’enfant qui s’écroule. Je tire sur la mère tandis que la grenade explose. Ce jour-là, je ne pus m’empêcher de haïr de toutes mes forces le mal qui habitait cette femme. Un mal implacable, diabolique. Voilà ce que nous combattions en Irak. C’était la première et la dernière fois que je tuais quelqu’un d’autre qu’un homme armé en Irak. Je n’avais pas le choix. L’enfant et sa mère ­allaient mourir avec la grenade. Alors, autant éviter qu’ils emportent nos Marines avec eux.  »

Chris Kyle accompagne les unités combattantes dans leur progression, ville par ville. À Falloujah (où il abattra 40 personnes à lui tout seul…), lui, qui n’éprouve que rarement de l’estime pour ses adversaires, se rappelle d’un certain Mustapha.

«  Un sacré sniper ce Mustapha. il nous a donné du fil à retordre avant qu’on découvre qu’avant la guerre, il faisait partie de l’équipe olympique irakienne de tir. On a fini par l’avoir.  »

À Ramadi, ville du centre de l’Irak, les insurgés l’avaient surnommé « le Diable » et avaient mis sa tête à prix. Chris Kyle revendiquera la mort de 255 ennemis dont 160 confirmés par le Pentagone, faisaint ainsi de lui le tireur d’élite ayant tué le plus de personnes dans l’histoire militaire des États-Unis.

JPEG - 12 ko
Chris Kyle, tueur d’élite

Cloisonnement mental

Pour Chris Kyle, il faut protéger « les bons » et « zigouiller les méchants, avant qu’ils descendent nos gars ». Chris Kyle déshumanise l’adversaire qu’il qualifie de « bêtes », de fanatiques « inhumains ».

« Chacun d’eux méritait de mourir. Le monde est un endroit bien meilleur sans les sauvages qui prennent des vies américaines et qui n’hésitent pas à envoyer des femmes et des enfants faire le sale boulot. »

« Quand je vois les massacres, les tortures et toutes les horreurs que nos ennemis ont commis, je n’ai aucun regret. J’ai fait ça pour mon peuple, pour défendre mes camarades et empêcher ces ordures de commettre davantage d’atrocités. Si j’avais pu en tuer davantage, je l’aurais fait. »

«  La guerre n’a rien d’amusant, pourtant il se trouve que je m’amusais   », avoue-t-il. Ainsi il est très fier d’avoir abattu un type à la distance prodigieuse de 1,9 kilomètre et d’avoir abattu deux insurgés d’une seule balle. «  Ils étaient sur une motocyclette avec un lance-roquettes. »

Aucun regret pour les victimes irakiennes :

« Mes seuls regrets vont aux personnes que je n’ai pas pu sauver : des Marines, des soldats, mes camarades. Je ressens toujours leur perte. Je m’en veux toujours de n’avoir pas réussi à les protéger. »

Après 4 déploiement en Irak (et un court séjour en Haïti en 2007) et deux blessures par balle, il retourne définitivement dans son pays « pour sauver son mariage » affirme-t-il… Mais au-delà de sa famille, c’est bien la mort de deux de ses copains, Mark et Ryan, abattus le même jour à la fin de la bataille de Ramadi, qui finit par le convaincre de « raccrocher ».

«  Nous nous pensions invincibles. Nous avions fait des cartons et aucun d’entre nous n’avait été sérieusement blessé.  »

Chris Kyle ne s’exprime par sur le syndrome de stress post-traumatique dont il est la victime : crises de panique, de palpitations et sueurs froides. Il se réveille souvent en sursaut la nuit… Après avoir quitté les zones de combat, il devient instructeur pour des équipes spéciales et écrit le manuel des snipers des Seals, le Naval Special Warfare Sniper Doctrine.

En 2009, il est temps de quitter l’armée après 10 années de « boyaux services », récompensé par deux Silver Stars et cinq Bronze Star, pour bravoure au combat.

JPEG - 8.5 ko
Chris Kyle, «  le diable de Ramadi  »

Retour au pays

De retour aux Texas, il retrouve sa femme et ses deux enfants et fonde une société spécialisée dans la formation des snipers, Craft International. En janvier 2012, il publie ses mémoires, American Sniper. Son adaptation au cinéma était en cours de négociation avec Hollywood et il aurait refusé qu’un « traître gauchiste » comme Matt Damon (opposant à la guerre en Irak et contestant l’existence des armes de destruction massive) ne l’incarne à l’écran…

Le 2 février 2013, lors d’un gala de charité consacré aux vétérans atteints de syndrome post-traumatique, il est abattu par Eddie Ray Routh, un ex-Marine… atteint de troubles mentaux…

Chris Kyle reconnaissait qu’il devrait « peut-être patienter un peu plus longtemps que les autres en salle d’attente au Purgatoire ».

L’enfer ou le purgatoire ?

JPEG - 31.2 ko
Eddie Ray Routh, ancien Marine et assassin de Chris Kyle

 

Source : http://www.egaliteetreconciliation.fr/Que-la-bete-meure-16518.html

 

 

Manifestations en Bulgarie

Les Bulgares, qui manifestent à travers le pays depuis plusieurs jours, demandent la démission du gouvernement et la renationalisation des compagnies de distribution d’électricité.

Le ministre des Finances a été limogé lundi, et mardi, a été annoncé une forte baisse des prix, ainsi que la volonté de sanctionner les compagnies d’électricité étrangères, au risque d’un incident diplomatique avec la République tchèque.
La licence de la compagnie tchèque d’électricité CEZ a notamment été annulée.

Le chef du gouvernement bulgare Boïko Borissov a annoncé mercredi 20 Février 2013, la démission de son gouvernement.

« Je ne participerai pas à un gouvernement sous lequel la police frappe les gens », a déclaré mercredi Boïko Borissov devant le parlement.

La Bulle Alimentaire : Le film qu’UBS & Co. voudraient interdire …

La spéculation sur les denrées alimentaires dans les marchés financiers fait flamber leurs prix et cause la misère et la famine pour des millions de pauvres dans les pays du tiers monde, beaucoup d’entre nous ne savent peut être pas, mais quand vous allez faire vos courses chaque semaine et que vous remarquez que votre panier coûte de plus en plus cher à chaque fois, c’est à cause de tout les mouvement de spéculation menée par les banques d’investissement autour du monde, Goldman Sachs et compagnie, c’est salopards s’en mettent plein les poches en piquant de la nourriture sur nos assiettes et de l’argent dans nos portes feuilles …. Pour ceux qui s’intéressent à ça, documentez vous sur la Bulle Alimentaire …. Un billet que j’avais écrit il y a quelques mois sur ce même sujet : https://mehdibouabid.wordpress.com/2012/09/28/la-bulle-alimentaire-comment-les-banquiers-nous-affament-pour-senrichir-encore-plus/ ….

 

famine

food-bubble-350

Le Figaro – France : Pédophilie : le Pape accusé de crime contre l’humanité


Crédits photo : VINCENZO PINTO/AFP
  •  

  • Share

Le Vatican ne s’inquiète pas de la plainte déposée à Cour pénale internationale à propos des affaires de pédophilies

Au Vatican, la plainte déposée lundi contre Benoît XVI et trois cardinaux devant la Cour pénale internationale (CPI) par deux organisations américaines de défense de victimes de prêtres pédophiles (SNAP : Réseau des survivants des personnes abusées par des prêtres ; CCR Centre pour les droits constitutionnels) n’impressionne pas.« No comment » a lâché le Père Fédérico Lombardi, porte-parole du Saint-Siège devant l’épais dossier de 20 000 pages déposé au tribunal de La Haye (Pays-Bas) visant nommément le Pape et les cardinaux Tarcisio Bertone, Angelo Sodano (respectivement actuel et ancien Secrétaire d’Etat, c’est-à-dire, numéro 2 du Vatican) et William Levada (actuel Préfet de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi). Ces quatre personnalités sont accusées de « crime contre l’humanité ». Ces deux associations leur faisant implicitement endosser la responsabilité juridique globale de tous les abus sexuels commis par des prêtres sur ces mineurs depuis des décennies. Ils auraient, selon cette plainte, «toléré et rendu possible le camouflage systématique de crimes sexuels contre des enfants».

Le ménage a été fait

Tous les experts juridiques consultés estiment que cette plainte n’a formellement aucune chance d’aboutir car le procureur de la Cour pénale internationale (CPI) ne peut ouvrir une enquête qu’à la demande d’un Etat ayant ratifié le Statut de Rome (instituant la CPI) ce qui n’est pas le cas du Vatican. De plus, il n’enquête pas contre des personnes mais sur des crimes.

En revanche l’objectif médiatique et symbolique visé par ces organisations qui entament une tournée des capitales européennes qui se terminera à Rome où ils entendent déposer leur dossier au Vatican, est déjà atteint. La presse, italienne en particulier, mais aussi anglo-saxonne, a largement rendu compte de cette opération de communication. Sur le fond, on estime au Saint-Siège, que Benoît XVI a désormais fait le ménage nécessaire pour mettre fin à la culture du silence qui a longtemps prévalue dans la gestion de ces scandales. Cette culture couvrait de manière totalement irresponsable la minorité de prêtres en cause notamment en les déplaçant sans jamais prévenir les autres paroisses du danger.

Le silence pour ne pas faire de publicité

Le tout, au détriment des jeunes victimes. Elles étaient non seulement physiquement et moralement violées mais aussi rejetées pour accusations mensongères ou comportement déloyal vis-à-vis de l’Eglise catholique quand elles osaient révéler ce qui s’était passé. Le cas le plus emblématique étant l’Irlande où cette culture était devenue un véritable système. Connu de presque tous mais étouffé par une chape de plomb institutionnelle. On a aussi conscience à Rome comme l’indique le conflit diplomatique qui oppose actuellement le gouvernement irlandais et le Saint-Siège sur ce même sujet des prêtres et religieux pédophiles, que les plus hauts responsables de l’Eglise catholique n’ont pas fini d’être mis en cause, non plus par des individus mais par des associations ou des gouvernements, pour la gestion passée de ces affaires.

D’où la mise en œuvre récente d’une politique de réponse juridique au coup par coup au plus haut niveau : après le choc qui avait paralysé l’Eglise catholique au cours de l’année 2009 où ne se passait pas une semaine sans que des scandales sortent dans les pays européens, le Vatican est fermement décidé à ne plus rien laisser passer. Et s’il se tient au silence sur la plainte déposée à La Haye c’est qu’il ne veut pas faire de publicité pour ces associations.

Source : http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2011/09/14/01016-20110914ARTFIG00528-pedophilie-le-pape-accuse-de-crime-contre-l-humanite.php

pedophilie-et-eglise

Société : L’immolation par le feu, « un geste extrême pour faire parler de soi » – La Manipulation médiatique

Lisez l’article ci-dessous de BFM TV et regardez comment les journalistes pratiquent la manipulation médiatique pour occulter un sujet très alarmant comme celui des immolations par le feu qui s’impose de plus en plus chaque jour, du Parfait DEBUNKING Médiatique dans le respect de l’art, pour soit-disant contrer l’effet de contagion de ces gestes désespérée, selon le psychiatre, il faut arrêter d’en parler, et mettre le phénomène sous silence, à ce stade là, les journalistes ont franchi le pas de la déception et mettent tout leurs efforts pour protéger les intérêts des salopards de banquiers et de l’Oligarchie Financière Mondialiste qui détruit le monde et l’humanité avec, sachant très bien que la médiatisation de ces tragédies risque d’éveiller de plus en plus les esprits de la population et la pousser à des réactions concrètes contre un système banquier, financier et économique pourri jusqu’à la moelle et qui cause la misère et le malheur partout ou il passe, ils inventent de nouveaux mensonges pour manipuler les esprits, mettre ce phénomène tragique sous silence et manipuler l’opinion publique par les mensonges … Pour ceux qui ne croient toujours pas à l’Empire du Mal, ils doivent comprendre que son arme favorite, c’est les médias et les journalistes vendus ……!!!! 

Mehdi BOUABID

19/02/2013

*****************************************************************************************************************************************************

L’immolation par le feu, « un geste extrême pour faire parler de soi »

En deux jours, cinq personnes ont voulu ou se sont immolés par le feu. Un suicide extrêmement douloureux qui a un objectif : faire passer un message.

La série noire est impressionnante : en deux jours, pas moins de cinq personnes se sont immolés ou ont voulu s’immoler par le feu en France.

Il y a d’abord eu le suicide d’un chômeur en fin de droits, à Nantes. Puis un sans-abri à Beaune, maîtrisé avant de passer à l’acte. A Saint-Ouen, ensuite, un homme de 49 ans s’est brûlé jusqu’au second degré. En Savoie, un gérant de magasin s’est gravement brûlé sur le parking de l’entreprise. Et enfin à la Rochelle, un adolescent de 16 ans, sauvé à temps par ses camarades.

« C’est un acte de désespoir total, extrêmement douloureux, et extrêmement rare. Les hommes en viennent généralement à la pendaison, tandis que les femmes passent par des médicaments », indique Gérard Lopez, psychiatre.

Effet fatal de contagion

Ce geste extrême de revendication traduit la volonté de mourir en martyr, en exposant à la société une détresse et un sentiment d’injustice, comme l’explique le psychiatre. « Quand on est désespéré et qu’on a un message à faire passer, on sait que si on vient à l’immolation, les médias parleront de notre geste. »

Problème : la médiatisation recherchée par l’immolation peut vite conduire à un phénomène de contagion, ce qui pourrait expliquer ces cinq cas suivis en deux jours seulement.

Une explication qui semble d’ailleurs avoir été donnée par le jeune adolescent de 16 ans qui s’est immolé vendredi dans son lycée à La Rochelle. Il aurait affirmé avoir voulu reproduire l’immolation de l’homme mercredi devant le Pole emploi de Nantes.

Source : http://www.bfmtv.com/societe/limmolation-feu-un-geste-extreme-faire-parler-soi-450406.html

Immolation