Après la baisse des cours, l’or reste une valeur refuge – Economie Matin

Ne cédez surtout pas à la panique provoquée par la baisse du cours de l’Or ces derniers jours, il s’agit d’une manipulation orchestrée à grande échelle pour faire remonter le cours de la monnaie papier dont la valeur est en baisse constante à cause des politiques d’Assouplissement Quantitatif opérée par la BCE, la Réserve Fédéral et la Banque du Japon, la réalité du marché est complètement différente de ce que les cours ou les médias avancent, la plupart des pays s’acharnent à acheter de l’Or en grande Quantités (Principalement La Chine et l’Inde), parce qu’ils savent pertinemment que la politique d’émission de monnaie et de la planche à billet ne va pas résoudre le problème de la Crise Financière et économique autour du monde, bien au contraire, elle va faire accélérer le processus de crash final, et il faut garder à l’esprit qu’à ce moment fatidique, le seul refuge face à l’Hyperinflation qui sera causée par cette politique de fuite en avant sera la détention de l’Or, le pays qui en aura le plus, sera capable d’instaurer ses propres règles en matière d’échanges économiques et en matières de monnaie et c’est précisément pour faire face à ce scénario que les Chinois amassent de l’Or en centaines de tonnes, alors évitez surtout de tomber en proie aux rumeurs et à la propagande des médias, des banques et des Financiers, conservez votre Or …. !!!!

Mehdi BOUABID

22/04/2013

*****************************************************************************************

Le cours de l’or a connu douze années de hausse ininterrompue. DR

La semaine dernière, en un week-end, le cours de l’or a plongé de 213.50 dollars (soit -14%), à son niveau le plus bas depuis février 2011. Lundi, le cours s’effondrait, perdant 135 dollars ou 9,11% : du jamais vu depuis 1983. Nous pensons toutefois que la pression vendeuse va commencer à se résorber.

Nous relevons trois événements majeurs et/ou rumeurs ayant pesé sur les cours de l’or depuis début avril :

• Tout d’abord les rumeurs concernant la vente possible de dix des quatorze tonnes de réserves d’or de Chypre – pour un montant de 400 millions de dollars, afin de contribuer au financement de son plan de sauvetage – font craindre au marché qu’elle ne marque un précédent. Ainsi, il deviendrait envisageable que d’autres pays de la zone euro se trouvant en difficulté – tels que l’Italie ou le Portugal –, et dont les réserves d’or sont bien plus importantes, ne recourent également à une vente massive de leur or.

• Puis la recommandation de Goldman Sachs, émise mercredi 10 avril, de vendre l’or à découvert.

• Enfin, les dernières minutes de la Fed suggérant que plusieurs membres souhaiteraient commencer à réduire le programme d’achats d’obligations – voire, même, de l’arrêter complètement. Nous sommes surpris par la réaction du marché face à ces commentaires, d’autant plus que la majorité des données publiées depuis la réunion du FOMC – chiffres du chômage, ventes au détail, indices de confiance – ont été en-dessous des attentes. Un retrait rapide de QE semble donc improbable.

Toutefois, la baisse ne fut que de 14% en deux jours, ceci après de longues années de hausse ininterrompue – n’oublions pas, en effet, qu’en 2009 l’once d’or s’échangeait pour moins de 1 000 dollars. En outre, le marché de l’or semble survendu et la demande physique chinoise et indienne pourrait resurgir, même si l’or n’a pas encore touché son niveau de support majeur, qui se situe entre 1 200 et 1 300 dollars.

Le désintérêt massif et global pour l’or est surprenant et semble ignorer la persistance de facteurs traditionnellement positifs pour le métal jaune tels que les tensions géopolitiques continues (entre les deux Corées, dans la région du Moyen Orient, etc.), les incertitudes subsistantes au sein de la zone euro ou encore la poursuite des politiques monétaires accommodantes dans les pays développés (Etats-Unis, Europe, Japon).

Un autre facteur méconnu mais qui sous-tend les cours de l’or est que les coûts de production se situent autour des 1 100 et 1 200 dollars. Ainsi, une dégringolade sous les 1 000 dollars plongerait les compagnies minières les moins rentables dans le rouge, ce qui entraînerait la fermeture de certaines mines et donc un frein à l’exploration et à la production d’or. Cette restriction de l’offre ne manquerait pas, par la suite, de soutenir à nouveau les cours.

Ainsi, et pour toutes ces raisons, nous ne cédons pas à la panique et pensons que l’or devrait rebondir à moyen terme. Nous réitérons toutefois notre manque d’appétit pour les actions aurifères négociées à des prix déconnectés du cours du métal jaune durant ces cinq dernières années.

L’augmentation des coûts de production a pesé sur les marges des mineurs, qui ne sont d’ailleurs plus le seul moyen d’investir sur l’or depuis la création des ETF.

Source : http://www.economiematin.fr/les-experts/item/4441-cours-or-baisse-placement-metal-jaune-goldman-sachs

gold-run1

Fitch retire le « AAA » de la Grande-Bretagne, Actualités

L’agence évoque la dégradation de sa situation économique qui l’a amenée à revoir en hausse ses prévisions en matière de dettes publiques. La livre sterling a décroché face au dollar.

AFP

AFP

L’agence Fitch Ratings a retiré ce vendredi soir sa note maximale « AAA » à la Grande-Bretagne, en raison de la dégradation de sa situation économique qui l’a amenée à revoir en hausse ses prévisions en matière de dettes publiques.

Elle explique dans un communiqué prévoir désormais que la dette publique britannique culminera à 101% du produit intérieur brut (PIB) sur l’exercice budgétaire 2015-2016 et qu’elle ne refluera qu’à partir de 2017-2018, alors qu’elle tablait auparavant sur un pic à 97% et un recul à partir de 2016-2017.

La note du pays a été abaissée d’un cran à « AA+ ». Sa perspective d’évolution est « stable », ce qui veut dire que l’agence de notation n’envisage pas de la modifier à nouveau à moyen terme. La probabilité d’une autre dégradation est de moins de 50% à un horizon de deux ans, précise le communiqué.

Situation comparable à la France

Fitch est la deuxième agence à déclasser la Grande-Bretagne en quelques semaines.Moody’s avait retiré son « Aaa » au pays en février dernier, ce qui a avait provoqué une véritable onde de choc dans le pays.

La Grande-Bretagne a désormais une situation à peu près comparable à celle de la France, qui a aussi perdu la note maximale chez deux des trois agences de notation faisant référence sur les marchés -Standard & Poor’s et Moody’s. La France bénéfice toujours du AAA chez Fitch, assorti d’une perspective négative.

La livre sterling a décroché face au dollar après l’annonce de cette décision. Elle s’échangeait contre 1,52233 dollar (-0,30%) vers 18h30.

Écrit par Guillaume MAUJEAN 
Chef de service 

Source : http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/finance-marches/actu/0202717446666-fitch-retire-son-aaa-a-la-grande-bretagne-560063.php

Or : Vent de panique à Londres

Image

L’or a touché 1340$ cette nuit. La manœuvre à laquelle vous venez d’assister n’a pas eu de pareille dans l’histoire. 

Cette bataille électronique est à sens unique. Les vendeurs ont appuyé sur le bouton sur tous les supports, interdisant tout rebond. La logique de Fibonacci n’a été respectée à aucun moment. C’est une démonstration de puissance, sans réplique possible. Impressionnant !

Vous aurez noté que le cours des métaux précieux se sont effondrés et que l’Euro-Dollar n’a pas bougé d’un iota.
Vendredi et lundi, les ventes ont dépassé de 12% la production mondiale annuelle d’or. 
Hier à Londres, 155 tonnes d’or ont changé de main en une heure. Les banques centrales achètent en masse, profitant des prix cassés.

Bank run sur le LBMA

La politique de la Chine et de ses alliés demandant systématiquement livraison de l’or et l’argent achetés à Londres a asséché les stocks du LBMA. L’année dernière, les Etats Unis avaient du livrer d’urgence du métal blanc pour empêcher un défaut. La situation s’aggrave de mois en mois avec une demande de physique qui ne fait que croître. 
Le bail-in des banques chypriotes puis la découverte que ce principe de sauvetage des banques était en voie d’être institutionnalisé partout dans le monde a créé une gigantesque brèche dans le système actuel, basé sur la confiance. De très nombreux investisseurs ont demandé la livraison immédiate de leurs métaux précieux en compte. Les mieux informés avaient anticipé ce mouvement en se dégageant de l’or-papier, comme le montrent les volumes de GLD depuis plusieurs mois. 
Pour limiter l’hémorragie des stocks de physique, certaines banques comme ABM AMRO ne permettent plus à leurs clients de demander livraison. L’exemple va être suivi.
Andrew Maguire révèle que le Bank Run sur l’or a amené un défaut et que les « entités, » qui demandaient livraison, n’ont réussi qu’à obtenir du cash à la place de leurs lingots.

Les « commerciaux » to big to fail ont chargé les hedge funds de leurs positions short et une gigantesque manipulation des cours a été mise en place. En faisant brutalement baisser les cours, les autorités de marché voulait faire en sorte que ce ne soit pas intéressant pour les investisseurs de demander livraison. Elles espéraient faire chuter l’open interest qui surfe sur ses plus hauts historiques, notamment pour l’argent. Harvey Organ, ce matin, s’étonnait du stoïcisme des acheteurs sur le comex, qui malgré les pertes virtuelles sur leurs contrats après une telle chute des cours, restaient imperturbablement à l’achat. Il en concluait que seul un fond souverain, probablement la Chine, pouvait supporter une telle perte sans bouger de sa position.

Hausse des marges

Shanghai a ouvert le bal, hier soir, en augmentant les marges sur le trading des métaux précieux. Cette nuit, le CME a suivi en augmentant les marges de 19% pour l’or etle platine et de 18% pour l’argent. L’objectif est de forcer les investisseurs et spéculateurs a diminuer le nombre de leurs contrats pour couvrir ces frais. A priori, les mains faibles ont déjà lâché; on peut penser que les fonds chinois ont assez de trésorerie disponible pour digérer ces frais supplémentaires. Il est plus que probable que cette hausse des marges n’est que la première de la série. Actuellement, les spéculateurs ne peuvent plus jouer qu’avec un levier de 5 sur ces marchés.

Short squeeze

Les sbires de la Fed peuvent vendre 500 tonnes d’or à découvert, mais viendra le moment où il faudra couvrir cette position, d’autant plus si les acheteurs sont des puissances souveraines, comme la Chine, l’Inde ou la Russie.
Une fois encore, cette baisse est un bear trap avant la fulgurante hausse attendue. Restez sereins et confiants dans la réalité de votre physique. Ne jouez pas sur ces marchés.

Image

Info-express.ma – La Banque mondiale octroie au Maroc 2 prêts et un don de 369,44 millions de dollars

Et Hop, un autre prêt, le Maroc s’enfonce la tête dans dette à un rythme effréné, à tel point qu’on nos annonce un nouveau prêt chaque mois, et notez bien cette info « Le premier prêt de 160 millions de dollars, vise à financer le programme d’appui à la compétitivité, qui contribuera à favoriser les réformes des politiques publiques en cours, notamment en matière d’accroissement de la transparence et la rationalisation des principaux aspects du cadre institutionnel et réglementaire régissant la conduite des affaires« , là ça veut tout dire, le conditionnement des prêts de cette façon n’a qu’un seul sens, le FMI et la Banque Mondiale vont nous bouffer d’une seule bouchée et côté gouvernement, personne n’a le courage d’expliquer aux Marocains les conséquences d’une telle politique … !!!!

Mehdi BOUABID

17/04/2013

******************************************************************************************************

La Banque mondiale vient d’accorder au Royaume  deux prêts et un don d’un montant global de 369,44 millions de dollars, pour appuyer sa compétitivité économique, le Plan Maroc vert et le projet agriculture solidaire et intégrée. Le premier prêt de 160 millions de dollars, vise à financer le programme d’appui à la compétitivité, qui contribuera à favoriser les réformes des politiques publiques en cours, notamment en matière d’accroissement de la transparence et la rationalisation des principaux aspects du cadre institutionnel et réglementaire régissant la conduite des affaires. Le deuxième prêt, d’un montant de 203 millions de dollars, a pour objectif d’appuyer le Plan Maroc vert, en vue d’améliorer l’efficacité des marchés intérieurs et la gestion de l’eau d’irrigation et d’encourager l’innovation et la recherche dans le domaine agricole, a indiqué le ministre de l’Economie et des finances, Nizar Baraka qui s’exprimait lors de la cérémonie de signature. Un don de 6,44 millions de dollars a été accordé par le Fond de l’environnement mondial au Maroc dans le but d’appuyer le projet « Agriculture solidaire et intégrée au Maroc (ASIMA) ». Ce projet encourage les petits agriculteurs à introduire des mesures de conservation des sols et de la biodiversité. Il se concentre dans les zones marginales ciblées des régions de Souss-Massa-Daraâ et Marrakech-Tensift Al Haouz, a précisé le directeur du Département Maghreb, Bureau régional Moyen-Orient et Afrique du Nord à la Banque mondiale, Simon Gray.

Austérité Maroc 1

Olivier Delamarche le 16 Avril 2013 – BFM Business

Olivier DELAMARCHE sur la valeur de l’Or en baisse actuellement … je rappelle que c’est l’Or Bidon (ETF) qui est en dégringolade et non l’Or Physique, alors tout porte à croire que c’est de la manipulation ….. !!!

Iceberg Tv 2013.04.09 JM Vernochet, retour sur l’affaire Cahuzac

Un retour très détaillé sur l’affaire CAHUZAC/Offshore Leaks et ses ramifications sur le plan international, par Jean Michel Vernochet, ce qui ne me choque pas du tout c’est qu’à l’origine de cette affaire loufoque, on retrouve encore les empreintes de George SOROS, ce qui montre que nous sommes devant une affaire de divulgations contrôlées au compte goutte d’un volume ‘informations financières et bancaires très important (environ 260 GO de données), à travers des facettes très douteuses, mais la question à poser, c’est qui détient réellement la capacité technique et logistique et surtout la volonté et la possibilité d’avoir accès à ses données (Comptes Bancaires secrets, Bilans Comptables, Opérations Financières …), ce ne sont certainement pas de simples journalistes comme ils veulent nous le faire croire chez Le Monde et le Washington Post, nous savons tous pertinemment qu’il n’y a que les Services Secrets qui peuvent monter un travail de cette envergure et rappelez vous dans ce sens du Programme Échelon et de la capacité de la NSA et de la CIA à intercepter les données numériques qui circulent autour de la planète …… !!!!

La preuve en chiffres de l’indécence des grands patrons du CAC40 | ActuWiki

Et même avec ces chiffres, les Grands Patrons du CAC40 osent toujours pleurnicher sur la crise économique, les impôts excessifs et les charges sociales de l’emploi, il y a vraiment de quoi perdre complètement la tête … !!!

Mehdi BOUABID

11/04/2013

**************************************************************************************************

Juste un petit mot pour vous dire mon écœurement de voir dans le JDD du jour 98 grands patrons jouer les pleureuses et lancer un appel à payer moins pour gagner plus.

C’est assez comique je trouve, quand on sait que :

Voilà c’était juste ce petit coup de gueule avec des preuves factuelles que les grands patrons n’ont pas à se plaindre puisque ce sont eux et leurs groupes qui bénéficient le plus des largesses de 10 années de droite au pouvoir. Car au final, cet appel est une critique des 10 années d’UMP au pouvoir puisque le PS n’a pour l’instant rien modifié, n’ayant pas eu le temps, en 6 mois, de le faire.

Lire aussi : Les résultats des sociétés cotées au cac 40 par Ricol Lasteyrie (http://actuwiki.fr/eco/1135)

source : http://www.perdre-la-raison.com/