Or : Vent de panique à Londres

Image

L’or a touché 1340$ cette nuit. La manœuvre à laquelle vous venez d’assister n’a pas eu de pareille dans l’histoire. 

Cette bataille électronique est à sens unique. Les vendeurs ont appuyé sur le bouton sur tous les supports, interdisant tout rebond. La logique de Fibonacci n’a été respectée à aucun moment. C’est une démonstration de puissance, sans réplique possible. Impressionnant !

Vous aurez noté que le cours des métaux précieux se sont effondrés et que l’Euro-Dollar n’a pas bougé d’un iota.
Vendredi et lundi, les ventes ont dépassé de 12% la production mondiale annuelle d’or. 
Hier à Londres, 155 tonnes d’or ont changé de main en une heure. Les banques centrales achètent en masse, profitant des prix cassés.

Bank run sur le LBMA

La politique de la Chine et de ses alliés demandant systématiquement livraison de l’or et l’argent achetés à Londres a asséché les stocks du LBMA. L’année dernière, les Etats Unis avaient du livrer d’urgence du métal blanc pour empêcher un défaut. La situation s’aggrave de mois en mois avec une demande de physique qui ne fait que croître. 
Le bail-in des banques chypriotes puis la découverte que ce principe de sauvetage des banques était en voie d’être institutionnalisé partout dans le monde a créé une gigantesque brèche dans le système actuel, basé sur la confiance. De très nombreux investisseurs ont demandé la livraison immédiate de leurs métaux précieux en compte. Les mieux informés avaient anticipé ce mouvement en se dégageant de l’or-papier, comme le montrent les volumes de GLD depuis plusieurs mois. 
Pour limiter l’hémorragie des stocks de physique, certaines banques comme ABM AMRO ne permettent plus à leurs clients de demander livraison. L’exemple va être suivi.
Andrew Maguire révèle que le Bank Run sur l’or a amené un défaut et que les « entités, » qui demandaient livraison, n’ont réussi qu’à obtenir du cash à la place de leurs lingots.

Les « commerciaux » to big to fail ont chargé les hedge funds de leurs positions short et une gigantesque manipulation des cours a été mise en place. En faisant brutalement baisser les cours, les autorités de marché voulait faire en sorte que ce ne soit pas intéressant pour les investisseurs de demander livraison. Elles espéraient faire chuter l’open interest qui surfe sur ses plus hauts historiques, notamment pour l’argent. Harvey Organ, ce matin, s’étonnait du stoïcisme des acheteurs sur le comex, qui malgré les pertes virtuelles sur leurs contrats après une telle chute des cours, restaient imperturbablement à l’achat. Il en concluait que seul un fond souverain, probablement la Chine, pouvait supporter une telle perte sans bouger de sa position.

Hausse des marges

Shanghai a ouvert le bal, hier soir, en augmentant les marges sur le trading des métaux précieux. Cette nuit, le CME a suivi en augmentant les marges de 19% pour l’or etle platine et de 18% pour l’argent. L’objectif est de forcer les investisseurs et spéculateurs a diminuer le nombre de leurs contrats pour couvrir ces frais. A priori, les mains faibles ont déjà lâché; on peut penser que les fonds chinois ont assez de trésorerie disponible pour digérer ces frais supplémentaires. Il est plus que probable que cette hausse des marges n’est que la première de la série. Actuellement, les spéculateurs ne peuvent plus jouer qu’avec un levier de 5 sur ces marchés.

Short squeeze

Les sbires de la Fed peuvent vendre 500 tonnes d’or à découvert, mais viendra le moment où il faudra couvrir cette position, d’autant plus si les acheteurs sont des puissances souveraines, comme la Chine, l’Inde ou la Russie.
Une fois encore, cette baisse est un bear trap avant la fulgurante hausse attendue. Restez sereins et confiants dans la réalité de votre physique. Ne jouez pas sur ces marchés.

Image

Greece Agrees to Give Up All of its Gold to Obtain Latest Bailout | Transmissions / La Grèce va céder tout son Or pour s’acquitter de ses dettes

La Grèce va céder tout son Or pour s’acquitter de ses dettes 

La plus grande opération de braquage et de vol de toute une nation, la Grèce pourrait céder tout son stock d’Or (quelques 111 Tonnes) pour s’acquitter de ses dettes, ceux parmi nous qui imaginent cette crise comme une série de conséquences inévitables doivent changer de réflexion, c’est un Hold-UP Gigantesque, une spoliation de richesses, un grand transfert de fortune des plus pauvres vers les poches de l’Oligarchie Financière et Bancaire, les banquiers continuent de nous voler en toute impunité, avec la protection des politiques, des juges et la manipulation des médias, pour résumer, La Grèce depuis quelques années maintenant passe pour le plus grand laboratoire à ciel ouvert de l’Oligarchie financière et bancaire, ils sont entrain d’expérimenter toutes les politiques de Spoliations, de vols et de détournement de richesse et de fortune sur les citoyens de ce pauvre pays, afin de les implémenter ensuite dans le reste de l’Europe et du monde, les banquiers et ceux qui les contrôlent, savent très bien que les monnaies (Euros, Dollar surtout) ne valent plus rien, pas plus que les billets de Monopoly, les banques centrales ne pouvant plus faire face à une récession qu’ils ne contrôlent plus et sachant très bien que la croissance n’est plus d’actualité, même pour les chinois, alors tout ce qu’ils font maintenant c’est l’impression et l’émission de billets, que ce soit au niveau de la banque centrale Européenne ou la Réserve Fédérale Américaine, ils injectent ensuite cet argent dans le circuit économique à travers les banques en espérant que cela va relancer les économies, alors que cet argent ne circule pas dans le circuit économique et se limite à tourner entre les banques centrales et les banques d’investissement, alors en conséquence directe de tout ça, et comme ils savent que la planche à billet finira par causer une vague d’Hyperinflation incontrôlable, ils se ruent tous sur la seule valeur immuable, l’OR, ils essaient d’en récupérer un maximum et là tout les moyens sont bons, même la spoliation et de le vol de pays tout entiers, et c’est de là qu’a commencé le Gold Rush ou le Bankrun sur l’Or autour du monde, en résumé, ce qui se passe en Grèce, se répétera dans d’autres pays Européens, le Portugal, l’Espagne, l’Italie, l’Irlande et même la France n’y échappera pas …. !!!!!

Mehdi BOUABID

11/03/2013 

Gold Run

**********************************************************************************************************************************************************

IMG_0015aga (1)

The devil is in the details.  In this case, the details require Greece to give up all 111 tonnes of its gold in exchange for the latest bailout.  Which means that should Greece ever decide to do what they should have done in May 2010 and default on the banksters, they will now be SOL as far as international trade is concerned.
As far as the banksters are concerned, Greece with its 111 tonnes of gold are merely a practice run for the main event: Portugal with 382.5 tonnes of gold, France with 2,435.4 tonnes of gold and Italy with 2,451.8 tonnes of gold.

But down there in the small print of the Greek deal lies the nasty side for Greece. There lies a heavy penalty clause; Greece’s lenders will have the right to seize the gold reserves in the Bank of Greece under the terms of the new deal. Greece has 111 tonnes of gold. In other words Greece has given up on its “money in extremis”, gold. If they default they will have nowhere else to go.
Its international assets will be seized and it will not be able to trade internationally at all.
Today we are watching both Iran and the Sudan use their gold to buy food for their country as they have nowhere else and nothing else to get it with. Under the terms of this new deal Greece has effectively forfeited that last resort. And if they wanted to pull a last card from the pack by insisting on a Greek jurisdiction for any final arbitration, they have forfeited that too, by agreeing that future bonds issued will be governed by English law and in Luxembourg courts, conditions more favorable to creditors.
The option of leaving the Eurozone and surviving independently has now gone. If they do default [and many think the shrinking economy will force them down that road] they will have to accept whatever terms they can scrape together from the E.U. in order to survive! Greece is now a colony of the E.U. not a member!

Source : Silver Doctors / http://transmissionsmedia.com/greece-agrees-to-give-up-all-of-its-gold-to-obtain-latest-bailout/ 

Greece Flag

Bankrun ? Demande de livraison de 43 tonnes d’or physique pour février sur le COMEX | ActuWiki

Le Bankrun sur l’Or s’accentue sur les marchés mondiaux et les demandes de livraisons du COMEX pour le mois de février, atteignent le montant pharaonique de 43,26 tonnes d’or physique, soit 1 391 000 onces d’or physique à livrer… une preuve de plus que les monnaies perdent sérieusement de leur valeur à force que les planches à billets tournent à plein régime, la récession est toujours là et prend de plus en plus d’envergure sans le moindre espoir de relance économique, les gens normaux croulent sous le poids de la dette et des mesures d’austérité qui les ruinent et leurs imposent la misère constante sans pour autant résoudre le problème, entre temps, l’Oligarchie Financière elle s’acharne à transférer ses richesse vers l’unique valeur immortelle et immuable, l’Or …. !!!

Mehdi BOUABID

*************************************************************************************************************************

Bankrun ? Demande de livraison de 43 tonnes d’or physique pour février sur le COMEX

Il semble de la demande de rapatriement d’or de la part de l’Allemagne ait donné des idées à de très nombreux investisseurs, Etats, et fonds souverrains ou d’investissement puisqu’en analysant les demandes de livraisons du COMEX pour le mois de février, on s’aperçoit qu’elles atteignent le montant pharaonique de 43,26 tonnes d’or physique, soit 1 391 000 onces d’or physique à livrer.

comment fabriquer l'or

Pourquoi est-ce une information capitale ?

Parcequ’à titre de comparaison, les demandes de livraison pour le mois de décembre 2012, habituellement mois record pour les demandes de livraison, s’élevaient à 10 tonnes d’or seulement.

Deuxièmement parceque le COMEX est habituellement un marché de contrats d’or « papier » sur lequel les investisseurs ne demandent que très rarement la convertibilité de leurs contrats en or physique. Les gros investisseurs, bullion banques, fonds d’investissement souhaitant acquérir de l’or physique le font d’habitude sur le LMBA à Londres. Il est donc possible que le LBMA montre lui aussi des signes de pénurie étant donné ce mouvement vers le COMEX pour obtenir l’or physique.

Et troisièmement parceque depuis les années 70, c’est la première fois qu’une telle demande de livraison d’or physique apparait sur le COMEX.

Le bankrun sur l’or physique s’accélère.

A noter également que :

– L’or a atteint un sommet historique en yen hier, à 153,000 yen l’once d’or.

– La production d’argent physique en 2012 a chuté à 33 millions d’onces, contre 36 millions en 2011. Pas spécialement une bonne nouvelle pour les banques d’affaires ayant des positions vendeuses massives sur l’argent, car elles devront faire face à des demandes de livraison (ou conversion des contrats papier en argent physique) importantes dans les mois à venir de la part des investisseurs à mesure que le bankurn sur l’or et l’argent s’accentue.

Source :  Drouin Ristori de fr.goldbroker.com

Gold Run

Le Mexique veut impérativement auditer ses réserves d’Or stockées à la Banque d’Angleterre … !!!| SilverDoctors.com

L’Or, tout le monde en parle, tout le monde en cherche, il est maintenant question de Souveraineté pour les pays, le navire économique est entrain de chavirer et les issues possibles se réduisent à la garantie des véritables richesses, les métaux précieux et non les billets de banques qui très bientôt ne serviront à rien …. l’impact est de plus en plus imminent et on va tous rigoler bien comme il faut … et le Spectacle va être édifiant …..!!!!

Le Mexique veut impérativement auditer ses réserves d’Or stockées à la Banque d’Angleterre … !!!

Mehdi BOUABID

***********************************************************************************************************************************************************

 

mexico_flag_map

MEXICO’S FEDERAL AUDIT DEMANDS PHYSICAL INSPECTION OF SOVEREIGN GOLD HOLDINGS HELD AT BOE!

*BREAKING
Guest Post, by Guillermo Barba

Today we have an exclusive note on this blog: the Mexican Superior Audit of the Federation (“ASF” in Spanish), in its Report of Supreme Audit Results of the 2011 Public Account” delivered last week to the Chamber of Deputies, gave a stern “recommendation” to the Bank of Mexico (Banxico) to audit the Bank of Mexico’s gold reserves held in London at the Bank of England.

The reason is one of the most important issues we have addressed here: the gold reserves of Mexico.
As you may recall, last year we informed that after four months of legal wrangling with Banxico, it was forced to give us the information about the supposed physical location of Mexico’s sovereign gold holdings.  In the disclosure, we discovered that 95 percent of the Mexican gold reserves (about 125 tonnes) were abroad, and almost all (99%), in London, England.The ASF has determined that Mexico should “make a physical inspection with the counterparty that has the gold under its custody, in order to be able to verify and validate its physical wholeness and thecompliance with the terms and conditions of dealing with this Asset…” It was verified by the ASF that this has never been done by Banxico.
Well, the ASF documented the purchase of 100 tonnes of gold that was made in 2011, for a total of 4,543 million dollars.
In its report, the ASF says that a confirmation of the operation was made with the counterparty, but also “found that Banxico has not conducted physical inspections to gold to verify compliance with the terms of acquisition and the conditions regarding its storage, in order to be certain of the physical custody of this asset.” Our emphasis.
Moreover, the central bank only has documents which establish the terms and conditions, the dates of the transactions and payment vouchers. That’s all.
In other words, Banxico invested 4.5 billion dollars and released the money without making any confirmation of the existence of the gold purchased, or of the location of the vaults where the gold bars were supposed to be held. Mere “paper gold”.
The ASF states that the Central Bank gave them some arguments on why they did not consider any verification as necessary, and assured them that the gold reserves were under the custody of “a prestigious financial institution”. It seems that Banxico has a “blind faith” regarding such an institution.
According to the report, the Bank of Mexico said that the metal seller “only” offers services to other central banks and monetary authorities, and “places gold in custody in a bank of the United Kingdom” who “sets strict standards for weight and purity which gold bars must meet, in order to be received  under custody.” Almost a religious act for Banxico.
In this blog it’s been documented that this custodian is none other than the famous Bank of England, which is supposed to provide its services on an “allocated basis”. That is, that customers have, or should have, a list of every ingot owned with serial number and stamped certifications of purity.
Banxico has none of these lists. Last year it could not answer a single question made by this journalist, through a legal “Request for Information”, about the number of bars that make up the Mexican gold reserves. The central bank only said that “due to the variability of the content of gold in the bars, it is not possible to specify with certainty the exact number of bars purchased.” Oops!
All this makes us wonder if Banxico is really complying with the mandate of Section I of Article 19 of the Bank of Mexico Act: that the reserve shall be composed of “The currencies and gold owned by the Central Bank, free of all liens and whose availability is not subject to any restriction”.
Is there no restriction on gold bullion that has not even been proved to exist? Isn´t Banxico breaking its own law?
The institution headed by Agustin Carstens wished to be excused for this irregularity, and reported that it is a common practice to perform such operations, and that an inspection such as that recommended by the ASF would have a“significant cost”.
Nevertheless, the ASF has insisted under its official “recommendation” number 11-0-98001-02-0154-01-001 (they made only two recommendations, and this was the first): Bank of Mexico should “make a physical inspection with the counterparty that has the gold under its custody, in order to be able to verify and validate its physical wholeness and thecompliance with the terms and conditions of dealing with this Asset…” It was verified by the ASF that this has never been done by Banxico.
No doubt. This is very delicate and Banxico has gotten into this problem unnecessarily.
Therefore it is important for Dr. Carstens to stop being evasive and decide not only to verify our gold but to order its complete repatriation to the country. It would not be the first nation to do so.
This is the very same story that Germany lived just months ago.
There, the German court of auditors (Bundesrechnungshof) demanded also in 2012 that the Bundesbank undertake an audit of its gold reserves.
By the way, a German parliamentarian, Philipp Missfelder, wished to inspect the German gold bars held at the N.Y. Fed, and the N.Y. Fed could not, or did not wish to, tell him which bars belonged to the Germans.
In Mexico we need to bring home all our gold. These ingots are national treasures and we should claim them as an act of sovereignty. There is no reason for them to remain abroad.
Instead of selling our golden reserves, as Banxico has been doing for several months now, it should take this buying opportunity to acquire much more. In this blog, we’ll be informing in the weeks to come if these gold bars have been located in our Mexican territory, England or NY.

Meanwhile, we have to remember that this global financial crisis is far from over, and that it is essential for us to have “in hand” the small gold shield we decided to buy. Not doing so means that we are unnecessarily exposed to expropriation and the real possibility of waking up tomorrow with a “hang over”, after a “dream of gold”.

Originally Posted at Guillermo Barba’s blog

Source : http://www.silverdoctors.com/mexicos-federal-audit-demands-physical-inspection-of-sovereign-gold-holdings-held-at-boe/

 

lingots-11