Un homme se suicide devant des enfants de la maternelle Saint-Pierre-La Rochefoucauld à Paris

Décidément rien ne va plus en Hexagone … Se suicider devant devant des enfants, ça dépasse la limite de couardise possible et imaginable …!!!

*******************************************************************************************

1x1.trans Un homme se suicide devant des enfants de la maternelle Saint Pierre La Rochefoucauld à Paris

La scène macabre et tragique s’est déroulée dans le hall d’une école située rue Cler (Paris 7ème).

L’ homme d’une soixantaine d’années s’est suicidé jeudi en fin de matinée devant une dizaine d’enfants et un adulte en se tirant une balle dans la tête à l’aide d’un fusil à canon scié.

D’après les premiers éléments de l’enquête, il s’agirait d’un habitant du quartier qui n’aurait pas de lien avec cet établissement privé catholique sous contrat avec l’Etat. Les policiers n’ont pour l’instant pas encore établi son identité, ni les raisons qui l’ont poussé à ce geste.

Source : Europe1

 

Nouvelle tentative d’immolation dans une agence Pôle emploi – Yahoo! Actualités France

Un chômeur a tenté de s’immoler dans une agence Pôle emploi

Pôle Emploi

Un chômeur a tenté de s’immoler par le feu mercredi 6 mars en fin de matinée dans l’agence Pôle emploi de Bois-Colombes (Hauts-de-Seine).

L’homme, âgé d’une cinquantaine d’années, s’est aspergé d’essence avant d’être maîtrisé par les conseillers, selon la préfecture de police. Il a ensuite été transféré à l’hôpital.

Le chômeur était insatisfait de la réglementation du chômage.

« L’entretien s’est très mal passé avec les conseillers. Il a quitté l’agence avant de revenir vers 12 h 30 un bidon d’essence à la main », explique-t-on à la mairie de Bois-Colombes.

Après avoir travaillé pendant une brève période, le chômeur se serait en effet vu expliquer que ses droits au chômage seraient raccourcis. Les agents n’ont fait qu’appliquer la réglementation de l’Unedic, qui prévoit que seules certaines périodes de travail sont prises en compte dans le calcul de la durée de l’indemnisation.

L’accord sur l’emploi, signé le 11 janvier par les partenaires sociaux, prévoit de mettre fin à cette règle via l’instauration de « droits rechargeables » à l’assurance-chômage.

Le 13 février, un chômeur en fin de droits s’était immolé par le feu devant l’agence Pôle emploi de Nantes. Un drame qui avait causé une grande émotion au sein de l’organisme et de la classe politique. Depuis cette date, les menaces d’immolation se multiplient dans les agences, rapportent plusieurs sources au sein de Pôle emploi.

Source : AFP, LE MONDE, LE JOURNAL DU SIECLE

Immolation

Société : L’immolation par le feu, « un geste extrême pour faire parler de soi » – La Manipulation médiatique

Lisez l’article ci-dessous de BFM TV et regardez comment les journalistes pratiquent la manipulation médiatique pour occulter un sujet très alarmant comme celui des immolations par le feu qui s’impose de plus en plus chaque jour, du Parfait DEBUNKING Médiatique dans le respect de l’art, pour soit-disant contrer l’effet de contagion de ces gestes désespérée, selon le psychiatre, il faut arrêter d’en parler, et mettre le phénomène sous silence, à ce stade là, les journalistes ont franchi le pas de la déception et mettent tout leurs efforts pour protéger les intérêts des salopards de banquiers et de l’Oligarchie Financière Mondialiste qui détruit le monde et l’humanité avec, sachant très bien que la médiatisation de ces tragédies risque d’éveiller de plus en plus les esprits de la population et la pousser à des réactions concrètes contre un système banquier, financier et économique pourri jusqu’à la moelle et qui cause la misère et le malheur partout ou il passe, ils inventent de nouveaux mensonges pour manipuler les esprits, mettre ce phénomène tragique sous silence et manipuler l’opinion publique par les mensonges … Pour ceux qui ne croient toujours pas à l’Empire du Mal, ils doivent comprendre que son arme favorite, c’est les médias et les journalistes vendus ……!!!! 

Mehdi BOUABID

19/02/2013

*****************************************************************************************************************************************************

L’immolation par le feu, « un geste extrême pour faire parler de soi »

En deux jours, cinq personnes ont voulu ou se sont immolés par le feu. Un suicide extrêmement douloureux qui a un objectif : faire passer un message.

La série noire est impressionnante : en deux jours, pas moins de cinq personnes se sont immolés ou ont voulu s’immoler par le feu en France.

Il y a d’abord eu le suicide d’un chômeur en fin de droits, à Nantes. Puis un sans-abri à Beaune, maîtrisé avant de passer à l’acte. A Saint-Ouen, ensuite, un homme de 49 ans s’est brûlé jusqu’au second degré. En Savoie, un gérant de magasin s’est gravement brûlé sur le parking de l’entreprise. Et enfin à la Rochelle, un adolescent de 16 ans, sauvé à temps par ses camarades.

« C’est un acte de désespoir total, extrêmement douloureux, et extrêmement rare. Les hommes en viennent généralement à la pendaison, tandis que les femmes passent par des médicaments », indique Gérard Lopez, psychiatre.

Effet fatal de contagion

Ce geste extrême de revendication traduit la volonté de mourir en martyr, en exposant à la société une détresse et un sentiment d’injustice, comme l’explique le psychiatre. « Quand on est désespéré et qu’on a un message à faire passer, on sait que si on vient à l’immolation, les médias parleront de notre geste. »

Problème : la médiatisation recherchée par l’immolation peut vite conduire à un phénomène de contagion, ce qui pourrait expliquer ces cinq cas suivis en deux jours seulement.

Une explication qui semble d’ailleurs avoir été donnée par le jeune adolescent de 16 ans qui s’est immolé vendredi dans son lycée à La Rochelle. Il aurait affirmé avoir voulu reproduire l’immolation de l’homme mercredi devant le Pole emploi de Nantes.

Source : http://www.bfmtv.com/societe/limmolation-feu-un-geste-extreme-faire-parler-soi-450406.html

Immolation

Il tente de s’immoler à la sous-préfecture – 19/02/2013 – leParisien.fr

 

L’intervention et la présence d’esprit d’un policier lui ont sauvé la vie. Un homme de 38 ans a tenté de s’immoler par le feu hier dans les locaux d’accueil de la sous-préfecture de Palaiseau. Il a été arrêté dans son geste alors qu’il venait de s’asperger…!!!

Source : Le Parisien

Immolation

Une mère de 3 enfant s’immole par le feu dans une agence bancaire en Espagne

Une mère de 3 enfants de 47 ans s’est immolée par le feu dans une agence de la banque Caixa en de la ville d’Almassora en Castille, La banque l’a saisie parce qu’elle avait un crédit dans l’agence avec des échéances non remboursées. Elle s’est aspergée, mis le feu, et s’est ensuite dirigée vers le caissier en hurlant « bande de salauds, vous m’avez tout pris » selon les premiers éléments de la télé espagnole. Au moins la cause de sa tentative de suicide sont claires pour tout le monde. Elle est brûlée à 48% et ce n’est que l’intervention des pompiers qui l’a sauvée et qui a aussi empêchée l’agence de disparaître totalement dans les flammes.

 

Source : http://www.jovanovic.com/blog.htm

Créteil : un architecte se suicide devant le centre des impôts | ActuWiki

Ce père de famille s’est tiré une balle dans la tête après avoir laissé un mot à l’accueil du centre de Créteil. Il devait 26 000 € au fisc.

m1m5avw63573ruq

«Tous les jours, il recevait des recommandés, des courriers des impôts, il semblait criblé de dettes. » Dans cet immeuble cossu et tranquille de l’avenue du Général-Leclerc à Maisons-Alfort (Val-de-Marne), une voisine revoit les va-et-vient réguliers du facteur. Un peu plus tôt dans l’après-midi, hier vers 14h30, cet architecte de 55 ans s’est rendu au centre des impôts de Créteil et, dans la cour du bâtiment, s’est tiré une balle dans la tête avec un revolver calibre 38 chargé de six balles.

Il avait auparavant laissé un mot à une employée de l’accueil : « Vous avez voulu ma peau, vous l’avez. »

Il ne travaillait plus depuis des années

Selon des sources concordantes, l’homme, marié et père de deux adolescents, devait près de 26000 € au Trésor public. Le centre des impôts, qui abrite la Direction départementale des finances publiques, a fermé ses portes pour la journée et une cellule psychologique y a été mise en place. En fin d’après-midi, les employés sortaient au goutte-à-goutte du périmètre mis en place par la police : certains n’avaient « rien vu, rien entendu »; d’autres, comme Florence, venue faire une formation, avaient été mis au courant une heure après le drame. « On a souvent des gens agités qui se présentent à l’accueil, mais on n’avait jamais vu un tel drame. Apparemment, il a demandé à voir une employée en particulier, mais il n’a pas attendu longtemps. Il devait être vraiment désespéré. »

« « Je l’ai aperçu de loin et j’ai entendu une forte détonation », décrit Kevin, agent au service du courrier. Mes collègues de l’accueil sont choqués, voire traumatisés. » Une enquête « aux fins de recherche des causes de la mort » a été ouverte.

Des voisins de l’architecte-urbaniste qui s’est donné la mort, habitant de longue date non loin de chez lui, assurent qu’il ne travaillait plus depuis des années : « Pendant une période, il partait en province la semaine et revenait le week-end. Mais ça fait longtemps qu’il n’a plus de travail. Je le rencontrais souvent dans la journée. Il emmenait son fils au judo et s’occupait de l’intendance d’une partie de l’immeuble : dès qu’on avait un souci, on allait le voir. » Ce voisin décrit un homme gai lors de son emménagement dans les lieux il y a presque vingt ans, devenu triste au fil des ans, mais qui ne se laissait toutefois pas aller. Son adresse personnelle était aussi celle de son entreprise d’ingénierie et de bureau d’études. « Christian n’était pas bien, on essayait de l’aider. J’avais rendez-vous avec lui cet après-midi. J’ai attendu une heure et demie et puis je suis parti », affirme ce proche, dévasté par le drame.

Source : Le Parisien

http://actuwiki.fr/actu/13650

 

 

Un homme se disant chômeur en fin de droits tente de s’immoler par le feu | ActuWiki

Un homme se disant chômeur en fin de droits tente de s’immoler par le feu

Un homme de 49 ans se présentant comme un chômeur en fin de droits a été hospitalisé vendredi après avoir tenté de s’immoler par le feu en pleine rue à Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis), a-t-on appris auprès de la préfecture.

893517-1055365

Victime de brûlures aux premier et deuxième degrés au niveau des mains, du visage et du torse, il a été transporté à l’hôpital Saint-Louis à Paris, mais ses jours ne sont pas en danger, a précisé la préfecture.

La victime « s’est aspergée de liquide inflammable vendredi vers 10H30, à son domicile, avant de mettre le feu à ses vêtements au pied de son immeuble », situé à proximité d’une école primaire, a raconté la préfecture.

Des passants ont appelé les secours, qui sont rapidement intervenus pour éteindre le feu et le prendre en charge, a-t-on précisé.

« Il a expliqué son geste par sa situation » de chômeur en fin de droits, « mais cela doit être précisé », a indiqué la préfecture, qui fait également état de « problèmes de nature privée et familiaux ».

Ce drame intervient deux jours après le décès d’un chômeur en fin de droits à l’indemnisation, qui a mis fin à ses jours mercredi à Nantes en s’immolant par le feu devant l’agence Pôle Emploi de son domicile après s’être aspergé d’essence.

Le président François Hollande avait exprimé après ce drame « une émotion toute particulière », tout en écartant toute responsabilité du service public de l’emploi.

« Le service public de l’emploi a été, je crois, exemplaire, il n’est nul besoin d’aller chercher une responsabilité », a estimé M. Hollande, tout en jugeant que « quand se produit un drame, qui est un drame personnel, c’est aussi un questionnement à l’égard de toute la société ».

Source : le Figaro

Immolation